Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
ISUP
Institut de statistique de l'UPMC

Une brève histoire de l'ISUP

Aspects historiques

Peu après la guerre de 1914-1918 un certain nombre de personnalités, membres de la Société de Statistique de Paris, fondée en 1860, en particulier E. Borel, L. March, M. Huber, A. Barriol, C. Colson, F. Faure, G. Martin, R.G. Lévy, H. Truchy et E. Julia, qui s’intéressaient aux sciences économiques et statistiques, prirent conscience de l’importance des méthodes statistiques et de la nécessité de former des jeunes à ces disciplines. Ces personnes prirent la décision de former l’Institut de Statistique de l’Université de Paris, dont la création devint définitive par la délibération du Conseil de l’Université de Paris du 10 juillet 1922, approuvée par décret du 22 juillet suivant.

Cet institut était chargé de dispenser des enseignements de statistique théorique et de statistique appliquée aux domaines les plus divers. En outre, un Centre de Recherche Economique et Statistique était formé, lequel, dès l’origine, publiait des indices du mouvement générale des affaires en liaison avec Harvard University et le London and Cambridge Economy Service.

A cette époque, peu de personnes d’intéressaient à la statistique et l’Institut de Statistique de l’Université de Paris eut à accomplir une œuvre difficile de pionnier. Pendant plus de vingt ans, il fut le seul centre d’enseignement de la statistique en France. Afin de faciliter son financement par des entreprises industrielles et commerciales, une fondation appelée La Science Statistique fut créée, un décret du 12 août 1927 lui reconnaissait le caractère d’établissement d’utilité publique. Cette fondation continue à recueillir les subventions et les emplois à pourvoir aux frais des études, publications et cours professés.

Le nombre des élèves et auditeurs de l’ISUP avait régulièrement progressé, de 6 en 1922-23, il atteignait 31 en 1927-28 et 16 nationalités différentes étaient représentées. Jusqu’à la guerre de 1939, peu de français fréquentaient les cours, la plupart des élèves étaient des étrangers le plus souvent envoyés par leur gouvernement dans ce but.

De nouvelles personnalités participèrent au développement de l’ISUP, notamment M. Charles Rist qui devint Président du Comité de Direction. D’autres professeurs, dont les travaux fondamentaux pour la science statistique doivent être mentionnés, en particulier M. Georges Darmois qui publia en 1928 son ouvrage « Statistique Mathématique ».

Ce n’est qu’après la fin de la guerre de 1939-45 que l’œuvre de l’ISUP commença à porter ses fruits et que les entreprises industrielles et commerciales s’intéressèrent progressivement à l’utilisation de la méthode statistique dans leur domaine.

Par ailleurs, les contacts étroits entre l’ISUP et la chaire de calculs des probabilités ont largement favorisé l’utilisation des méthodes statistiques dans les différentes branches de la recherche scientifique : physique, mécanique des fluides, médecine, biométrie, économie.

Les étudiants français s’inscrivirent de plus en plus nombreux aux cours, et sous la direction de Georges Darmois, les cours professés s’étendirent à de plus nombreuses applications de la méthode statistique. Dans le cadre de l’ISUP, un Centre de Formation des Ingénieurs et Cadres fut créé : il était destiné à former rapidement le personnel supérieur des entreprises aux éléments de la méthode statistique. Le Bureau Universitaire de la Recherche Opérationnelle (BURO), également attaché à l’ISUP, étudiait les problèmes de recherche opérationnelle qui se pose dans les entreprises.

M. Daniel Dugué prit la suite de M. Georges Darmois à la tête de l’ISUP de 1960 à 1981. Se succédèrent M. Paul Deheuvels (octobre 1981 à février 1982), Jean Geffroy (février 1982 à novembre 1983), Christian Partrat (novembre 1983 à septembre 1993), Jacques Chevalier (septembre 1993 à septembre 2003), Daniel Pierre-Loti-Viaud (septembre 2003 à décembre 2004), Denis Bosq (janvier 2005 à août 2007), Michel Delecroix (septembre 2007 à décembre 2015), et Olivier Lopez depuis janvier 2016.

Tout en continuant à prodiguer des cours théorique de haut niveau, l’ISUP a su garder son originalité grâce à la participation pédagogique de nombreux professionnels intégrés à la vie de l’Institut par la mise en place de stages dans les cursus d’études.

L'ISUP aujourd'hui

L'ISUP compte aujourd'hui environ 200 étudiants en formation initiale (environ 50 en 1ère année, 70 en 2ème et 3ème année). La filière de spécialisation Actuariat est reconnue depuis 1962 par l'Institut des Actuaires (IA), permettant aux diplômés de devenir membre associé de l'IA.

Les problématiques d'explosion de la masse des données rendent plus pertinents que jamais le cursus de l'ISUP. Les trois filières se tournent naturellement vers les évolutions les plus récentes de la statistique, faisant des diplômés des experts recherchés dans le domaine de la science des données. L'immense atout de l'ISUP étant de conjuguer cette expertise des données avec une connaissance avancée du secteur professionnel concerné.

L'ISUP s'appuie dans ce domaine sur la richesse scientifiques des laboratoires de l'UPMC, notamment le Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée (LSTA) et du Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires (LPMA).

30/03/16

Traductions :

    L'ISUP en chiffres

    • 180 étudiants (60 par promotion)
    • Taux d'insertion (2013) : 100%
    • Salaire annuel moyen à l'embauche (2013) : 41,5 k€

    Contact

    ISUP - UPMC

    BP 157

    4 place Jussieu

    75252 Paris cedex 05

    • Informations générales (secretariat-isup @ upmc.fr)
    • À propos du site (webmaster-isup @ listes.upmc.fr)